Hero Image
29 septembre 2022
Remerschen , Luxembourg
Boost your business in Greater Region – Wood in sustainable construction 2022
Les autorités publiques de la Grande Région ont toutes pour objectif l'utilisation et la valorisation du bois local. En effet, le bois - matériau biosourcé par excellence - est le matériau qui répondra naturellement aux enjeux de la construction de demain. Le rôle de puit de carbone des forêts dont il est issu et son stockage dans un secteur de la construction qui est appelé à abriter une population croissante en font un élément totalement incontournable dans la décarbonation de la planète. 

Avec un taux de construction bois de l'ordre de 12% en Belgique, 18 % en Allemagne,10 % au Luxembourg et 6,5 % en France, pour le logement unifamilial, la marge de progression est bien présente.


Thématique 1 : Circularité & réemploi

Avec 500 millions de tonnes par an, le secteur de la construction est le plus important producteur de déchets de l'Union européenne. La plupart des projets de construction sont encore conçus de manière linéaire (extraire, produire, utiliser, jeter). Actuellement, seul 1 % des éléments de construction sont remis en circulation intacts suite à leur premier usage et ce, bien qu’un grand nombre d’éléments soient techniquement réutilisables. 

A cet égard, la filière bois est déjà organisée en un système fortement orienté vers la logique d’économie circulaire. Les co-produits de première transformation sont totalement utilisés en matière (pâte à papier, panneaux de particules, …) ou en énergie, et les déchets de seconde transformation sont largement recyclés ou valorisés. A ces valorisations directes des coproduits et déchets de production, on peut ajouter aujourd’hui, et de plus en plus, le recyclage et la valorisation des déchets de chantiers. Le fait d’augmenter la durée de vie du matériau bois offre le double avantage de réduire la pression sur la ressource forestière et de prolonger le stockage du carbone dans le matériau.

Thématique 2 : Préfabrication et modularité

La préfabrication constitue un avantage majeur de la construction bois. Encore plus lorsqu’il s’agit de modules 2D ou 3D. Automatisée et industrialisée, elle garantit une meilleure maîtrise de la qualité de mise en œuvre du bois en atelier, sous abri. 

La préfabrication permet aussi de mieux exploiter les potentialités du bois et de pousser la réalisation jusqu’à la mise en œuvre des techniques spéciales, des finitions, voire de la décoration pour du clé sur porte. Le tout en conservant un rapport poids/réalisation rendant le transport et la mise en place efficaces. 

Enfin, le recours à un bureau d’étude interne permet de mieux répondre aux défis constructifs posés, en conservant une grande liberté de conception et de dimensionnement. La modularité s’accompagne d’une diminution des coûts de production qui rend la construction bois plus concurrentielle.


Thématique 3 : Bâtiments d'envergure

Si la construction bois s’est installée sur le créneau de la maison unifamiliale depuis près de 20 ans, c’est aujourd’hui la construction (multi)résidentielle ou non résidentielle multiétage qui est en voie de développement. Et cette dernière fait la part belle aux produits d’ingénierie bois comme le lamellé-collé, le CLT et bien d’autres produits et assemblages innovants

Pour ces bâtiments, tout le défi réside dans les performances du matériau bois en vue d’atteindre des hauteurs et des portées jusqu’alors souvent réservées au béton ou à l’acier. Chaque pays rivalise de prouesses dans l’érection de bâtiments de plus en plus hauts en bois ou associant le bois à d’autres matériaux. 

Véritables défis à la pesanteur, ces bâtiments constituent la meilleure vitrine du savoir-faire et de la maîtrise du matériau bois par les entreprises de production, les bureaux de calcul et les architectes. 


Thématique 4 : Usage des bois feuillus

Le changement climatique et les incidents sanitaires qui y sont liés ont récemment remis les essences feuillues sur le devant de la scène. Celles-ci occupent une place centrale dans les peuplements mélangés préconisés afin d’améliorer la résilience des forêts wallonnes et luxembourgeoises. 

Il importe donc d’ouvrir de nouveaux usages à une part de plus en plus importante de feuillus ou de revaloriser certaines essences. Historiquement apanage des résineux, le secteur de la construction peut constituer un de ces marchés. Comme en témoigne la charpente en chêne, l’usage de bois feuillus dans la construction ne date pas d’hier. 

Mais il importe d’ouvrir certains marchés à de nouvelles essences : structure, parement, menuiserie intérieure et extérieure, revêtement de sol, terrasse, etc. Histoire aussi de ne pas exercer une pression trop importante sur le chêne, déjà fort sollicité. Si la forêt se diversifie, il est crucial de préparer les entreprises et les marchés aux essences de demain en les soutenant de manière appropriée.


Thématique 5 : Formation des professionnels

Les développements techniques à l’œuvre au sein de la filière bois-construction connaissent des mutations tellement importantes et rapides qu’elles exigent impérativement une formation continue pour se maintenir à niveau.

A relativement court terme, les professionnels devront être en mesure de livrer aux utilisateurs des produits non seulement adaptés, performants et fiables, mais aussi, et surtout, économiquement très compétitifs. C’est une condition sine qua none du développement économique des entreprises de la filière bois. Ce qui passe immanquablement par la transformation digitale dont les nombreuses applications peuvent s’appliquer à tous les métiers de l’industrie du bois. 

Dans ce contexte, il est impératif de former les professionnels, présents et futurs (fabricants, constructeurs, ingénieurs, architectes, étudiants universitaires, …), aux défis de demain afin de faire de la filière bois un pôle industriel majeur propre à satisfaire aux attentes de l’Union Européenne et des instances nationales et régionales en matière de transition écologique et de création d’une industrie bas carbone moderne et compétitive.


Inscription
fermé depuis 26 septembre 2022
Lieu BIODIVERSUM Remerschen (LU)
Organisé par
Participants
Belgique 43
France 4
Allemagne 11
Italie 1
Luxembourg 71
Macédoine 1
Total 131